Teach-in de la Coalition du 1er mai 2015

teach-in_affiche
Dimanche,le 29 mars de 13h à 17h UQAM – Pavillon Aquin
400 Ste-Catherine Est (métro Berri)
Accueil à la salle A-1825
Gratuit, accessible aux chaises roulantes, garderie et traduction chuchotée disponibles
Plus de détails sur les ateliers bientôt disponibles.
En préparation pour le 1er mai 2015, joignez-vous à nous pour un après-midi d’ateliers au sujet du 1er mai et des luttes populaires d’ici et ailleurs.
Pour plus de détails sur le teach-in et d’infos sur la coalition : coalition2015@riseup.net
La Coalition du 1er mai 2015 se positionne dans une perspective de lutte de classes anticapitaliste et mobilise pour une grève générale le 1er mai.

Pour imprimer :

tracts 29 mars

affiche 29 mars

Police de Montréal, milice du capital !

SYNDICAT INDUSTRIEL DES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES

To read this article in English, click here. 

Alors que la semaine contre la brutalité policière s’en vient et qu’un important mouvement social approche, il nous semble important de rappeler quelques éléments d’analyse indispensables à la compréhension du rôle de la police, tous corps confondus. Plus précisément, nous souhaitons énumérer ici différentes raisons qui nous poussent à nous opposer à la police, quelle qu’elle soit, d’où qu’elle provienne, et dans toutes situations.

1458432_476650485809226_4102247111885098979_n

Chaque semaine, chaque jour passé dans cette société mortifère rallonge davantage la liste des injustices commises par un-e membre d’une police. Ils et elles ne se sont jamais privé-es pour nous humilier, nous blesser, nous amputer, jouer avec nos vies et celles de nos proches et de nos compagnon-nes, voir nous assassiner si tel est leur bon plaisir.

Étrangement, nous constatons que les individu-e-s touché-e-s par ces « bavures » à répétition appartiennent dans leur grande majorité à la…

View original post 341 more words

DU MIC À LA RUE : EN ROUTE VERS LA GRÈVE GÉNÉRALE DU 1ER MAI 2015!

SYNDICAT INDUSTRIEL DES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES

affichefinale

Du mic’ à la rue

Du mic’ à la rue, il n’y a qu’un pas. Un pas étroit entre le bon son et la révolution. Parce que notre émancipation sera l’occasion d’une grande fête, contre la vie morne et plate qu’ils nous imposent. Notre culture n’a ni frontière ni nation, notre réussite n’est pas financière et notre musique ne reconnait aucuns patrons. C’est celle des blocks party contre leur racisme, des révolté-e-s contre leur fascisme. C’est notre arme contre leur police, notre vengeance face à leurs injustices. C’est le rap des opprimé-e-s contre les oppresseurs, des dominé-e-s face aux agresseurs. Car tant qu’il n’y aura pas de justice, nous n’accepterons aucune paix.

Multiplions les shows

Multiplions les occupations et les actions

Jusqu’au bout, jusqu’à la révolution !

View original post

Assemblée publique en vue de la grève générale le 1er mai 2015

Venez prendre la parole, nous parler de la mobilisation prévu dans vos secteurs d’activités le 1er mai!
Ceci est un appel à tous et toutes, syndicats, travailleurs et travailleuses, étudiants et étudiantes, groupes communautaires et autres sympathisant.es à la cause de la journée de perturbation et de grève générale du 1er mai. L’objectif de cet événement vise à créer un espace de discussion ouvert pour motiver, se mettre en lien, se tenir aux faits et donner des idées aux gens qui ne savent pas trop comment faire le 1er mai 2015.

Le mardi 14 avril 2015 au CEDA (Comité d’éducation aux adultes de la Petite-Bourgogne et Saint-Henri) 2515 Rue Delisle, Montréal, H3J 1K8

Faisons du 1er mai un moment historique pour le Québec et le début d’un grand mouvement de contestation.

On lâche rien !

Ouverture des portes 18h00
Début de l’assemblée 18h30

Ceci est une invitation du Popir Comité-Logement et de la Coalition du 1er mai 2015.

Facebook

vers1ermai

Historique du 1er mai anticapitaliste à Montréal

 Ce bref historique met en contexte la décision de plusieurs groupes anticapitalistes de Montréal d’organiser des manifestations du 1er mai anticapitalistes et indépendantes des manifestations organisées par les grandes centrales syndicales.

Pour le texte complet avec photos, vidéos & documents : www.clac-montreal.net/historique-1er-mai-anticapitaliste

La tradition des manifestations du 1er mai organisées par des groupes ouvriers anarchistes, communistes et socialistes s’implante au Québec dès 1906 et perdure jusqu’à la Deuxième Guerre mondiale. Ce n’est qu’en 1972, à l’occasion du front commun syndical, que les centrales québécoises, à l’époque animées d’une certaine combativité, reprendront la tradition. Toutefois, le 1er mai syndical au Québec, à l’image de la culture syndicale elle-même, perd de plus en plus son caractère revendicateur et subversif au fil des ans, pour ne devenir, dans les années 2000, qu’une triste parade symbolique vidée de sa vigueur et de son histoire radicale.

Depuis 2008, une coalition informelle d’individus et de collectifs a fièrement repris la tradition anticapitaliste originale du 1er mai en organisant chaque année à Montréal une manifestation autonome, séparée de la pitoyable parade syndicale (qui, depuis quelques années, n’était même plus organisée le 1er mai, mais quelques jours avant ou après afin d’accommoder le calendrier capitaliste!). La manifestation anticapitaliste du 1er mai est organisée depuis 2010 sous la bannière de la Convergence des luttes anticapitalistes (CLAC-Montréal). Continue reading Historique du 1er mai anticapitaliste à Montréal

12 Ways to Strike on May 1st 2015 !

The Picket Line

People often have in mind that a strike only ever ends up in a picket line that doesn’t really disturb production. However, there are many ways by which to disrupt the bosses’ peace. Here are 12 ideas on means of action for the national day of strikes and disruptions of May 1st 2015!

Symbolic Action

Probably the easiest method: support the strike without disrupting production of a workplace. Carry a symbol of solidarity: a t-shirt, a hat, pins, or the famous red square. Organize pickets until starting times, hold a demonstration at lunch hour – make sure to emphasize visibility and awareness!

Legal Strike

According to the Québec Labor Code, a legal strike can only take place at the end of a collective agreement, and then only when it has been at least 90 days since a notice of negotiation was sent. Many unions will be in this situation by May 1st 2015, especially those in provincial public service. In this context, any member of a union can call a general assembly and demand a strike vote applicable on May 1st 2015.

Illegal Strike

Like the legal strike, it only takes a general assembly to vote it, but its illegality must be recognized. If it’s an action that can face repression, it’s also going to be one of the stronger ways in which workers can fight back!

Work to Rule

All it takes is working directly to the letter, to exaggerate all procedures, tasks, collective agreements, and security measures. The result: slower production, of course! Why clean a counter in a few minutes, when you can really make it spotless for a good hour?

Call in Sick

Easy and safe for those who aren’t unionized, this method doesn’t impact the boss directly, unless coworkers do the same. In any case, at least you’ll have the time to block, to demonstrate, and to participate in the strike of May 1st.

Hoax

Strike and disrupt through misinformation ! Imagine an email sent from an address similar to the boss’s that tells workers to not only take the day off, but attend demonstrations and participate in the strike of May 1st. That’d get people talking !

Internal Blockage

This method is used in most strikes that are respected. It involves blocking all access points to one’s own workplace. Picket lines, locks and chains, glue in keyholes, heavy materials in front of doors, etc.

External Blockage

Several community groups support the strike of May 1st 2015, but it would be useless for them to block a food bank of community center. However, they could block a bank, a politician’s office, a job center, government offices, etc. Or else, a union that can’t block its own workplace could very well block another workplace in solidarity with workers there.

Internal Sabotage

Who knows a workplace better than the employees working there ? An unplugged cable, a loose bolt, a ‘frozen’ computer system, a machine that suddenly creaks…these things can really ruin every-day production.

External Sabotage

More risky, and often used by affinity groups, this action implies disrupting regular activities in an area where we don’t generally have any leverage, by means of sabotage. Breaking windows to denounce gentrification, dousing government buildings in red paint to contest austerity, etc. Whatever people say, this has the advantage of both general disruption and symbolic impact.

Communications Blockage

Many companies make a lot of money through Internet, and it is possible for us to resist at this level. The idea is simple : block all the target’s means of communication by taking them over as much as possible, whether it’s telephones, emails, fax, etc.

Blocking Transportation

Blocking means of transportation is one of the most efficient means of more widely disrupting the economy, which is ideal during a general strike ! The idea is to block access to important means of transportation : bridges, railways, the metro, bus depots, harbors, main roadways, access to industrial areas, etc.